Luc DE BRABANDERE

Luc DE BRABANDERE

Philosophe d’entreprise
Cartoonbase

Compte-rendu de l’intervention

 « On peut piloter la transformation numérique avec philosophie »

Le premier slide de sa présentation est un symbole fort : RIEN. Le philosophe est formel : il faut tout changer. Pas simplement numériser, mais réinventer un monde devenu numérique. Une révolution éclairée.

Après avoir dirigé la Bourse de Bruxelles jusqu’en 1991, Luc de Brabandere s’est lancé dans le conseil en entreprise. Pour cela, il court les amphithéâtres et les salles de réunion, avec la même passion. Son agence de communication visuelle, Cartoonbase, guide désormais de grandes entreprises et des universités face aux questionnements de la transformation digitale.

Penser la transformation numérique

Comment mener à bien un projet de transformation digitale ? En créant des abstractions et en faisant de l’intuition, à partir de l’ignorance. Un processus qu’il détaille dans son livre « Petite philosophie de la transformation digitale », paru en mars 2019. Il y explique comment la créativité et l’innovation s’articulent.

La pensée se construit sur l’ignorance. Il lance : « Un rédacteur en chef qui pense à ses lecteurs ne pense pas. Il ne les connaît, un par un. » Pour Luc de Brabandère, la pensée se déploie en deux mouvements : celui de l’induction et celui de la déduction.

Avec une subtilité essentielle, l’humain garde un rôle prépondérant dans la première phase : l’induction n’est pas modélisable et, à l’heure actuelle, totalement inaccessible aux machines. Par opposition à la déduction, une fonction qui devrait être, à court terme, entière réservée aux machines : « Elles font cela très bien, mais ne peuvent pas tout résoudre. La pensée est à des années lumière de la machine ! »

La théorie du zigzag

Réussir une transformation digitale passe par la nécessité d’abandonner des concepts désuets pour penser le monde numérique de manière créative. Les modèles mentaux, qui ont conduit l’évolution des entreprises, doivent évoluer pour s’adapter à ce monde qui change.

La seule route possible pour y arriver est le zigzag. C’est-à-dire notre capacité à réorganiser notre perception pour la penser différemment. C’est seulement ainsi qu’on pourra approcher le nouveau monde sans le ramener au connu, aux anciens paradigmes : « On a tenté, longtemps, de faire voler des avions qui ressemblaient à des oiseaux. Mais un avion n’est pas un oiseau. Il a fallu un nouveau modèle mental. »

Il cite également deux exemples d’application de la théorie du zigzag. D’abord, Philips, voyant la menace de Samsung peser sur son modèle économique, décider d’un changement de cap : devenir une marque de produits de santé. Ou celui du Guide Michelin, passé de l’activité de « guide de garage » à celui de la gastronomie.

Penser la transformation digitale (ou penser tout court)

Luc de Brabandere émet plusieurs recommandations aux entreprises face à la transformation digitale. La première est de contester des hypothèses pourtant évidentes, pour tout réinventer. Ensuite, sortir de deux impasses : celle du « oui et » comme celle du « oui mais », pour embrasser le « oui ou non ».

LISTE DES ORATEURS